Change language: itItaliano (Italien)

PHYSIOTHÉRAPIE ACTIVE = MOUVEMENT, RELAXATION, RESPIRATION

Les techniques de physiothérapie active les plus employées dans la Cure Mayr sont des exercices de mouvement, relaxation et respiration.  Tous ces exercices sont finalisés à améliorer la fonction intestinale qui est le point focal de la Cure Mayr. Le mouvement  est l’un des fondements de la santé en même temps que la diète, pas uniquement pendant la Cure Mayr, mais dans notre vie de tous les jours. Naturellement pendant la Cure Mayr – qui est essentiellement une véritable cure de repos – le mouvement ne doit jamais être excessif, et l’on se contentera de deux voire trois courtes promenades journalières ainsi que de simples exercices de gymnastique. Pour les exercices de gymnastique il ne faut pas se préoccuper de suivre à la lettre des schémas élaborés mais se laisser aller à la fantaisie, et faire des mouvements variés avec les bras, les jambes, le cou et le thorax, de manière à bouger toutes les articulations. Il ne suffit que de quelques minutes trois ou quatre fois par jour pour se sentir déjà mieux. Il est indispensable que le mouvement se fasse à l’air pur, tandis que l’utilisation d’instruments est superflue pendant la cure. Gardons à l’esprit que l’enjeu de cette gymnastique n’est pas de développer la musculature mais bel et bien de bouger les articulations que nous n’avons jamais l’occasion de bouger, que ce soit au cours des activités domestiques, du travail quotidien, ou dans les activités sportives et de loisirs habituellement pratiquées.

RELAXATION ET RESPIRATION

La relaxation est l’une des composantes de base de la Cure Mayr, qui est la cure du repos par excellence. Toutes les techniques de relaxation et de positionnement s’associent idéalement à la cure diététique, du Yoga à la Bioénergie, du Training autogène à la Méditation. Plus particulièrement il existe deux exercices de Yoga finalisés à la stimulation de la mobilité intestinale, les postures à quatre pattes et en chandelle qui devraient toujours être pratiquées pendant la Cure Mayr. Une autre technique de relaxation est de rester tout simplement quelques minutes en position couchée avant le déjeuner. Cette position a pour but de relâcher les tensions accumulées dans la matinée, et donc de bien engrener la digestion du second repas de la journée. Comme on le voit par ce petit exemple, la Cure Mayr est une cure proche du corps humain car elle tient compte de ses besoins les plus intimes et inconnus. Faites un essai et sentez les muscles se relâcher, vous verrez que vous digèrerez mieux le déjeuner et ne sentirez plus de fatigue après le repas! Pour terminer, les exercices respiratoires. Ils ne doivent jamais être forcés mais doivent plutôt seconder de la manière la plus douce et naturelle possible la physiologie de la respiration spontanée. Le secret pour que les exercices de respiration soient vraiment bénéfiques est de prendre conscience de l’alternance entre contraction et relâchement qui s’effectue dans tous les muscles du thorax pendant la respiration: pendant l’inspiration les muscles se contractent, et pendant l’expiration, ils se relâchent. Pendant la Cure Mayr, le médecin applique ce principe fondamental pour orienter le patient vers des exercices adaptés à son cas. Les exercices de respiration sont importants également pour l’action massante qu’exerce le diaphragme sur l’intestin pendant une bonne respiration profonde: pendant l’inspiration le diaphragme s’abaisse et appuie doucement sur la partie haute de l’intestin, tandis que pendant l’expiration il se lève en relâchant cette pression. Il est facile de comprendre maintenant pourquoi l’exécution des exercices de respiration doit être délicate et personnalisée pendant la cure.

DIÈTE ET MOUVEMENT : LES DEUX PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA SANTÉ!

Change language: itItaliano (Italien)