Change language: itItaliano (Italien) enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand)

LE JEÛNE, LA MEILLEURE CURE DE DÉSINTOXICATION

Le jeûne consiste à s’abstenir de manger toute nourriture et boisson calorique pendant un certain temps et a le but d’obtenir une désintoxication complète de l’organisme. Il est cette « cure détox » par excellence comme on l’appelle aujourd’hui. On peut boire de l’eau naturelle ou naturellement gazeuse, si possible de source de montagne, mais pas plus d’un litre et demi par jour pour ne pas fatiguer inutilement le cœur et les reins. Les tisanes et les bouillons de légumes sont également autorisés, mais pas les jus de fruits, ni le lait, qui sont caloriques.

UN JEÛNE DE COURTE DURÉE C’EST MIEUX

De nos jours, l’organisme humain est tellement affaibli par notre style de vie hypercivilisé, qu’il n’est plus capable de supporter le jeûne de longue durée – quarante jours et plus – comme l’ont fait les grands hommes de l’histoire, Moïse, Jésus Christ, Mahomet Bouddha, Hippocrate, Platon. Cependant, un jeûne plus court, éventuellement répété de temps en temps, peut amener à une amélioration générale de la santé. En tout état de cause, si on le pratique seul, en aucun cas aujourd’hui il ne faut dépasser les trois jours consécutifs.

JEÛNE: LA CURE DU REPOS TOTAL

Pour toute la durée du jeûne il est conseillé de rester au repos, principalement à la maison, mais pas toujours couché. Il est possible de se dédier à de petits travaux tranquilles et des loisirs. Il est aussi conseillé de faire deux petites promenades par jour à l’air pur, afin d’activer la circulation et purifier les bronches. Le jeûne est l’occasion de faire une pause bénéfique et obtenir un repos total dans notre vie. Il faut cependant se résigner à supporter le plus sereinement possible les inévitables crises de désintoxication, c’est-à-dire de légers mal-êtres (mal de tête, fatigue, mal de dos, mauvaise humeur) qui atteignent leur intensité maximum le deuxième ou troisième jour, mais qui ne durent que quelques heures et qui ne sont dans tous les cas jamais graves.

ET APRÈS LE JEÛNE?

Le premier jour suivant la fin du jeûne on n’a jamais cette faim enragée à laquelle on pourrait s’attendre, bien au contraire, notre corps nous ordonne spontanément de manger peu, car notre appareil digestif a presque pris goût à rester enfin au repos. Manger peu est exactement ce qu’il faut faire, en distribuant la ration journalière en trois ou quatre petits repas. Le deuxième jour l’appétit augmente, mais il ne faut pas exagérer sur la quantité. Le troisième jour on peut recommencer à manger à notre faim, en se laissant guider par l’instinct en ce qui concerne le choix des aliments. L’un des grands bienfaits apportés par le jeûne est en effet un affinement de la sensibilité, de l’instinct, qui se manifeste en particulier dans le choix des aliments, notamment lorsqu’on les mange, plusieurs jours de suite : on peut être certain que, si un aliment continue à plaire après quelques jours, il fera du bien à la santé, s’il ne plaît plus, il fera du mal. Notre palais devient le meilleur laboratoire d’analyse des aliments !

Tous les bienfaits du jeûne sur la santé ne se voient pas dès le premier jour, mais en moyenne une semaine après l’avoir terminé, et peuvent se prolonger même pendant des mois.  Ce n’est qu’à ce moment qu’on pourra comprendre vraiment la raison pour laquelle les plus grands personnages de l’histoire l’ont pratiqué et conseillé !

LES MÉTHODES COMPLÉMENTAIRES DU JEÛNE ET LA DURÉE OPTIMALE

Si l’on est suivi par un médecin spécialiste on peut prolonger le jeûne, bien entendu en respectant les techniques spécialisées et personnalisées, tel que le massage abdominal, certains exercices respiratoires et de relaxation, l’ingestion d’eaux sulfatées dépuratives, toutes des pratiques qui complètent de manière optimale l’action désintoxiquante de cette merveilleuse méthode. Le spécialiste saura également déterminer la durée optimale du jeûne pour chaque personne. Il est important de garder à l’esprit que le jeûne n’est pas et ne doit pas être considéré comme une prestation de « compétition ». En d’autres termes, il est complètement incorrect de penser que « plus le jeûne dure longtemps, plus il fera du bien à la santé ». Bien au contraire, le premier secret du jeûne est qu’il faut le « doser correctement »!

LE JEÛNE, UNE PHILOSOPHIE DE VIE

Gardons toujours à l’esprit que le jeûne n’est pas un remède, ni une simple thérapie, mais une mentalité, une philosophie de vie, à acquérir et à adapter à soi-même. En effet, pour exploiter au mieux son énorme potentiel régénérateur, il est indispensable de ne pas le considérer comme un remède au même titre qu’un médicament ou une intervention chirurgicale, mais plutôt comme un moyen très puissant de rééduquer son corps et son esprit. Le vrai moyen qui nous aidera à mener une vie saine et heureuse.

EN APPRENANT À BIEN EMPLOYER LE JEÛNE, ON VIT MIEUX ET PLUS LONGTEMPS!

 

 

 

Change language: itItaliano (Italien) enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand)