Change language: itItaliano (Italien) enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand)

DIVERTICULES, DIVERTICULITE, GONFLEMENT ABDOMINAL, CONSTIPATION

LES SYMPTÔMES DES DIVERTICULES ET DE LA DIVERTICULITE

Les diverticules qui provoquent la constipation alternée à des diarrhées et un gonflement abdominal se forment dans l’intestin, principalement dans le colon. Ce ne sont rien de plus que de petites hernies et leur cause est la fermentation des aliments qui stagnent dans la cavité intestinale. Des aliments en fermentation se libère une grosse quantité de gaz qui crée une forte pression dans le tube intestinal, et qui développe vers l’extérieur ces petits sacs de muqueuse (qui sont les diverticules) à travers les parois du tube en question. Lorsque les diverticules s’enflamment, probablement du fait d’avoir trop été irrités par les substances toxiques qui se libèrent dans la fermentation, s’instaure la diverticulite, avec des symptômes bien pires : douleur abdominale, fièvre, nausée, blocage intestinal, hémorragies internes avec sang dans les selles.

LA CURE MAYR POUR LES DIVERTICULES

Il est évident que l’objectif premier d’une thérapie qui agit sur les causes des diverticules – avant de se tourner vers la chirurgie dans les cas les plus graves –  doit être de réduire la stagnation des aliments et la fermentation qui s’ensuit dans le tube digestif. Il est tout aussi évident qu’il n’existe qu’une méthode pour réduire durablement les stagnations intestinales, c’est de réactiver et restaurer un péristaltisme normal, c’est-à-dire les mouvements de tout l’intestin. On peut obtenir ce résultat en adoptant la Cure Mayr, dont le principal objectif est de mettre l’intestin au repos pendant un temps défini. Et, comme on le sait, mettre au repos un organe crée les meilleures conditions pour en régénérer les fonctions.

UNE PREMIÈRE APPROCHE POUR SOIGNER LES DIVERTICULES : LE JEÛNE DE COURTE DURÉE

Mais avant d’entreprendre la Cure Mayr, qui est plutôt longue et contraignante, je souhaite vous donner un conseil qui a exactement le même objectif que la Cure Mayr, c’est-à-dire de mettre au repos l’intestin pendant une période beaucoup plus courte. Il s’agit de faire quelques jeûnes de courte durée. Il consiste à s’abstenir d’ingérer tout type de nourritures et boissons contenant des calories pendant une durée bien déterminée, qui doit être personnalisée au cas par cas afin d’obtenir les meilleurs résultats. L’eau de source de montagne, les tisanes et les bouillons de légumes qui contiennent principalement des sels minéraux sont autorisés à volonté à condition de ne pas dépasser un litre et demi par jour, pour ne pas fatiguer le cœur et les reins.  Les jeûnes de courte durée peuvent atteindre un bon résultat s’ils sont répétés quelques fois, en respectant un intervalle de temps raisonnable entre les jeûnes. Dans le cas de diverticules et diverticulite, je conseille de faire au moins cinq jeûnes répétés, de deux jours chacun, espacés d’au moins deux semaines entre chaque, pour ne pas risquer d’affaiblir le corps.

Les jours les plus conseillés pour faire le jeûne sont, pour la plupart d’entre nous, le samedi et le dimanche. Pendant ces jours, il est nécessaire de reposer corps et esprit, mais on peut évidemment se dédier à de petites occupations physiques ou intellectuelles. Il ne faut dans tous les cas pas rester tout le temps enfermé à la maison et il est conseillé de faire au moins deux petites promenades par jour, si possible dans un environnement où l’air est pur.

Le premier jour suivant le jeûne il convient de manger peu, d’ailleurs nous remarquerez que l’appétit est modéré par rapport à ce que l’on peut s’imaginer. L’appétit revient généralement au bout de deux voire trois jours, on peut alors recommencer à manger normalement. Pour tout renseignement ou doute concernant la pratique du jeûne, je vous invite à m’envoyer un email en me décrivant l’histoire de vos troubles, je chercherai ainsi à vous donner une réponse, naturellement sans engagement de votre part, qui soit adaptée à votre cas.

Naturellement en mettant en pratique les jeûnes il est possible d’obtenir une nette amélioration mais il faut savoir que cette mesure ne suffit pas à guérir complètement les diverticules ni la diverticulite. Egalement, avec la Cure Mayr pratiquée successivement, on ne peut espérer à une guérison des diverticules uniquement dans les cas moins graves, quand ils ne se sont pas encore enflammés et dans le cas où il n’a pas d’autres complications.  Pour les diverticules qui se sont enflammés, c’est-à-dire la diverticulite, la probabilité de guérison est moindre, mais cela vaut la peine tout de même de tenter la méthode, car dans tous les cas, après la Cure Mayr, vous ne connaîtrez plus les récidives (réapparition des diverticules) tant craintes qui surviennent après l’intervention chirurgicale. En effet la Cure Mayr, outre son aspect curatif, a l’avantage d’éduquer le patient à un régime plus rationnel, qu’il observera pour tout le reste de sa vie, de manière à réduire drastiquement les fermentations intestinales.

EN CAS DE TROUBLES INTESTINAUX, GARDONS À L’ESPRIT QU’ILS PEUVENT ÊTRE CAUSÉS PAR LA FERMENTATION!

 

 

 

Change language: itItaliano (Italien) enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand)