Change language: itItaliano (Italien) enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand)

DEUX CONSEILS POUR LE CHOLESTÉROL ÉLEVÉ

Sur ce site, à la page surpoids, je donne quelques conseils pour les personnes souhaitant maigrir. Les mêmes conseils valent pour ceux qui voient augmenter toujours plus leur propre taux de cholestérol, même en cas de poids normal ou sous-poids. En effet, ces conseils ont pour but d’améliorer la situation métabolique générale, en agissant tout d’abord sur l’alimentation. Je vous rapporte ci-dessous le contenu de cette page, en l’adaptant opportunément aux personnes qui souffrent de cholestérol élevé

MANGEZ MOINS AU DÎNER !

Le premier conseil est le suivant: rappelez-vous que ce n’est pas le petit-déjeuner qui  augmente le cholestérol mais bel et bien le dîner ! Ce que l’on mange au petit-déjeuner est ensuite totalement brûlé par le métabolisme pendant la journée, tandis qu’une partie de ce que l’on mange au dîner s’accumule dans le corps de nuit et n’est pas métabolisé correctement. Donc, le vrai secret pour réduire le cholestérol est de s’habituer à faire un petit-déjeuner copieux et manger un peu moins au dîner. D’ailleurs, les deux choses sont étroitement liées, car les personnes qui sautent complètement le petit-déjeuner ne peuvent résister avec uniquement un déjeuner et un petit dîner, et elles se retrouvent obligées de faire un dîner abondant.

CONSOMMEZ MOINS DE GLUCIDES !

Le deuxième conseil est: rappelez-vous que ce ne sont pas tant les aliments contenant du cholestérol qui contribuent à l’augmenter dans le sang, mais les graisses et surtout les glucides! Voilà pourquoi la part de cholestérol produit par voie endogène (c’est-à-dire à l’intérieur de la cellule), à partir des glucides et des graisses, dépasse en moyenne clairement la part introduite avec les aliments. Et – sans vous ennuyer avec des pourcentages de glucides et graisses – voici un menu type, basé sur les deux précieux conseils que je viens de vous donner.

LE MENU TYPE EN CAS DE CHOLESTÉROL ÉLEVÉ

Au petit-déjeuner, mangez tout ce que vous voulez et autant que vous le voulez, à une exception près : aucun aliment contenant des sucres ajoutés, c’est-à-dire du saccharose (lisez les ingrédients sur l’emballage), qui feraient trop augmenter les glucides. Gardez à l’esprit que les biscottes, les biscuits, les viennoiseries et les yaourts aux fruits contiennent presque toujours du saccharose, tout comme en contiennent de nombreux autres produits confectionnés que vous achetez habituellement. Si dans les ingrédients vous voyez écrit « sucre » ou « saccharose », ne consommez pas ces produits. Préférez le miel qui est toujours autorisé, qui se métabolise bien dans des quantités modérées.

Au déjeuner pas de plats à base de pâtes, riz ou semoule, ni dessert contenant du sucre à la fin du repas, pour la même raison de limiter l’apport en glucides. Rassasiez-vous avec un plat abondant de viande ou poisson ou fromage, avec un accompagnement au choix entre pommes de terre, légumes ou salade assaisonnée de 15 grammes d’huile d’olive extra vierge, avec 30 à 50 grammes de pain ou substitut du pain. Enfin, si vous avez encore de l’appétit, un fruit ou quelques fruits secs.

Au dîner, le schéma est quasi le même qu’au déjeuner, mais à une différence près: mangez exactement la moitié de la quantité ingérée au déjeuner. Naturellement, vous ne devez manger aucun encas intermédiaire pendant la journée: trois repas par jour sont plus que suffisants pour tout le monde. En cas de doute écrivez-moi, je vous répondrai avec plaisir. Avec ces deux conseils, il devient plus facile de proclamer la guerre au cholestérol!

ET RAPPELEZ-VOUS: CEUX QUI SAVENT GÉRÉR LEUR ALIMENTATION SAVENT PRENDRE EN MAIN LEUR SANTÉ!

Change language: itItaliano (Italien) enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand)