Change language: itItaliano (Italien) enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand)

LES SYMPTÔMES DES ACOUPHÈNES

Les personnes souffrant d’acouphènes (bourdonnements dans les oreilles, bruissements, sifflements, chuintements, soufflements, tintements ou pulsations, ou autres bruits auriculaires désagréables intermittents ou continus) savent combien il est difficile de les soigner.

LES CAUSES DES ACOUPHÈNES

Il est évident que les acouphènes sont causés par une irritation chronique des centres nerveux cérébraux qui dépendent du nerf acoustique, mais la cause ne provient pas toujours d’un traumatisme acoustique, comme l’emploi d’un marteau pneumatique ou la fréquentation de discothèques. S’il n’y a jamais eu de traumatisme acoustique, il est plus probable à mon avis que ces bruits auriculaires soient provoqués par des substances toxiques présentes dans le sang, qui agissent sur un appareil acoustique de constitution fragile et hypersensible. C’est pourquoi le traitement doit être centré sur une désintoxication.

SEMBLABLE AU MAL DE TÊTE

Dans la section du site dédiée au mal de tête – un trouble qui a de nombreux points en commun avec les acouphènes, par ailleurs parce qu’il consiste lui aussi en une irritation chronique des nerfs cérébraux, – je préconise une méthode pour commencer à réduire l’état d’intoxication de l’organisme chez un sujet qui est particulièrement sensible des nerfs cérébraux. Je pense donc qu’il vaille la peine, même pour les personnes souffrant d’acouphènes, d’essayer tout d’abord cette méthode. Dans divers cas je conseille ensuite de faire une cure Mayr, qui donne des résultats bien meilleurs et plus stables pour les acouphènes.

LE PREMIER CONSEIL

Mon premier conseil est dans tous les cas de sauter complètement le repas du soir pendant au moins deux semaines, car j’ai remarqué que les personnes souffrant d’acouphènes sont très sensibles à la quantité de nourriture qu’elles ingèrent au dîner. De cette manière, si après deux semaines les bruits auriculaires sont légèrement diminués, on a la certitude que le facteur « dîner » doit être pris en considération si l’on souhaite obtenir une amélioration. Il est évident que pendant ces deux semaines de jeûne du soir, il faudra renforcer  le petit-déjeuner le matin, car un seul repas par jour ne suffit pas pour la plupart des personnes. Généralement le fait de sauter le repas du soir pendant deux semaines ne comporte pas de difficultés pratiques. C’est un test qu’il convient à mon avis de faire dans tous les cas. Les hypothèses que l’on peut faire – sur le fait expérimental que le dîner a probablement un rôle dans l’apparition des acouphènes – sont nombreuses et disparates. Je pense cependant que la plus probable est que de cette façon on parvient à réduire les substances toxiques provenant de la décomposition des aliments, lesquels stagnent plus longtemps dans l’intestin durant la nuit que durant la journée.

LA CURE MAYR

La Cure Mayr – qui est le deuxième pas décisif à franchir après la suppression du repas du soir – a justement comme objectif principal de réduire durablement les stagnations de matières fécales toxiques dans l’intestin, étant donné qu’elle améliore l’efficacité du péristaltisme intestinal.

RAPPELEZ-VOUS: IL NE SUFFIT QUE DE QUELQUES CHANGEMENTS MÊME INFIMES DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE POUR QUE VOTRE SANTÉ AILLE MIEUX (OU EMPIRE)!

 

 

 

 

Change language: itItaliano (Italien) enEnglish (Anglais) deDeutsch (Allemand)